Tchad : des partis de l’opposition maintiennent leur appel à marcher le 6 février

Tchad : des partis de l’opposition maintiennent leur appel à marcher le 6 février

Six regroupements de partis politiques de l’opposition tchadienne ont prévu de faire une marche pacifique le mardi 6 février 2018. Les responsables de ce regroupement ont fait un point de presse ce dimanche 4 février 2018 pour annoncer que la marche aura bel et bien à N’Djamena dans les 10 arrondissements et devant les chefs-lieux des régions en provinces. Malgré son interdiction par les autorités en charge de la sécurité.

Djimet Clément Bagaou qui est à la tête de ce regroupement réaffirme sa position de protester contre la cherté de la vie et la crise sociale en cours. Par rapport à l’interdiction de cette marche par le ministère en charge de la sécurité, il dit n’avoir pas reçu de notification allant dans ce sens.

La marche pacifique consiste à dire non à l’augmentation du prix du carburant, a l’abattement des salaires, aux mauvaises conditions d’études dans les universités et instituts.

Le député Bagaou dit ne pas faire de la récupération, mais que tout le monde est concerné par la cherté de vie. Il se défend en disant que la marche pacifique est reconnue par la constitution et qu’il ne fait pas de la rébellion pour que le pouvoir puise s’inquiéter.

Djimet Clément Bagaou de se défendre qu’il n’ait pas voté la loi des finances 2018, mais à l’assemblée c’est la loi de la majorité.

Laisser un commentaire