Présidentielle 2016/Portrait : Djimet Clément Bagaou, l’homme à tout faire

Présidentielle 2016/Portrait : Djimet Clément Bagaou, l’homme à tout faire

Militaire, environnementaliste, administrateur financier, économiste option stratégie-pilotage et contrôle sont entre autres, les professions qu’on peut concéder à Djimet Clément Bagaou. Cependant, ce candidat à la Présidentielle 2016, se plaît d’être appelé homme politique et écrivain. Car selon lui, à travers la plume, il pourra donner sa vision sur le Tchad. Depuis 2009, Bagaou a décidé d’embrasser la carrière politique. Il a créé ainsi le Parti Démocratique du Peuple Tchadien, PDPT. C’est au nom de ce parti qu’il a mené et gagné les élections législatives de 2011.

Dans son projet de société, le Président du PDPT met en exergue la bonne gouvernance et la modernisation des institutions, l’accélération du développement économique, la cohésion sociale et le développement du capital humain, le socle de la réussite : paix, rayonnement régional et international.

Pour la Présidentielle 2016, Bagaou appelle ses compatriotes à une prise de conscience générale. Il propose qu’un autre type de gouvernance politique soit mis en place. C’est pourquoi, selon lui, le Tchad a besoin d’une réforme sérieuse et efficace. Ladite réforme, il l’a structuré en neuf (09) points. Il s’agit du respect de la Constitution et des règles du jeu démocratiques, du dynamisme et la performance de l’administration, de la justice sociale, d’une économie stable et durable, d’une sécurité garantie des biens et personnes. A cela s’ajoute la protection de l’environnement, les générations futures auxquelles le candidat s’engage à consacrer dix pourcent (10%) des revenus nationaux. Le rassemblement autour de la social-démocratie, la coopération internationale et la diplomatie sont, entre autres, les réformes dont Djimet Clément Bagaou entend vulgariser si le peuple tchadien lui accorde son plébiscite.

« J’aime la franchise et je hais le mensonge » nous confie t-il. En terme de régime alimentaire, le plat de Djimet Clément Bagaou est le « Digari au lait » et quelques fois du « Riz à la sauce d’oseille » ce qui symbolise l’agriculture et l’élevage dont les tchadiens en ont besoin. Cette préférence lui rapproche de toutes les couches sociales de la société tchadienne.

A la question de savoir quelles sont les chances de gagner à la Présidentielle 2016, le candidat du PDPT répond : « C’est la jeunesse ! Quand on fait le tour de la société, on constate que les jeunes sont nombreux derrière nous, donc nous savons compter sur eux pour remporter la victoire qui est d’ailleurs certaine ».

Né le 22 janvier 1977 à Bongor, chef-lieu du Mayo Kebbi Est, Djimet Clément Bagaou est actuellement Député à l’Assemblée Nationale du Tchad. De part ses multiples formations, difficile de dire son métier exact.

 

Source : L’Info

Laisser un commentaire