Millicom Tchad honore les femmes tchadiennes : Portraits des deux femmes cadres chez Tigo

Millicom Tchad honore les femmes tchadiennes : Portraits des deux femmes cadres chez Tigo

A l’occasion de la semaine nationale de la femme tchadienne, Millicom Tchad rend hommage aux femmes qui travaillent dans cette société à travers les portraits des deux d’entre elles qui occupent des hautes fonctions.

Mme Thérèse Djana, Directrice Juridique et Contentieux de Millicom Tchad

Grande taille, lunettes à vue claire sur des yeux vifs, un foulard jaune autour du cou, Mme Thérèse Djana dirige le département juridique de Millicom Tchad. Cette ancienne avocate du barreau de Centrafrique avait enseigné le Droit à Abidjan puis à l’université de N’Djamena. Elle se démène avec son équipe pour anticiper les litiges et contentieux. A cet effet, elle conseille le leader de la téléphonie mobile Tigo en matière juridique et légale. « Je joue le rôle de ‘’médecin-traitant’ au quotidien et de sapeur-pompier hélas souvent,  en matière juridique et légale  », souligne-t-elle pour expliquer son travail.

Recrutée depuis deux ans et demi chez Tigo, cette dame très affairée, au langage châtié  reconnait la difficulté de sa tâche, mais se dit réconfortée que sa mission de conseil et d’accompagnement soit en ce moment comprise par les différents départements de Millicom. « Je me bats contre les obstacles qui se dressent contre la pérennité de l’entreprise », indique Mme Thérèse Djana.

Mme Thérèse passe de journées très chargées qui commencent généralement avant 8 heures et qui peuvent de fois, au moment d’élaboration de projets, dépasser les 23 heures. Diplômée de 3ème cycle en droit international privé décroché à Nanterre/Saint Denis en France, licence et maîtrise en droit privé obtenus en Côte d’Ivoire, et d’un Master professionnel en Leadership en Centrafrique, Mme Thérèse a exercé comme avocate au barreau de Bangui jusqu’au déclenchement de la crise en 2014. Elle regagne alors son pays, le Tchad. Aussitôt, elle est engagée comme chef de département juridique par Millicom. Elle est l’une des femmes les plus en vue de cette entreprise, leader de la téléphonie mobile au Tchad.

Noura Kossi, Directrice financière de Millicom Tchad

Promue en avril pour gérer l’un des plus importants départements de l’entreprise, les finances, Noura Kossi devient, à ce titre, une source d’inspiration pour de jeunes talents ambitieux et surtout pour les jeunes femmes travaillant à Millicom Tchad. Cette jeune dame, dévouée et passionnée du travail, a connu une évolution intéressante de carrière dans cette société, leader de la téléphonie mobile au Tchad. Engagée en 2007 comme comptable, Noura Kossi devient chef comptable, puis contrôleur financier, avant d’être directrice financière adjointe. « Cela fait 10 ans que je travaille ici au Tchad pour Tigo (je n’arrive pas à croire que cela fait déjà 10 ans!)», s’exclame-t-elle avant d’ajouter qu’il y a deux choses qu’elle a apprises et qu’elle considère essentielles pour réussir : l’humilité et l’éthique d’entreprise. Des valeurs qu’elle croit avoir trouvées chez Tigo : « je suis très fière de travailler pour une entreprise qui place beaucoup d’importance sur ces deux choses ».

Vêtue le plus souvent en voile à la tchadienne, Noura Kossi, avenante et posée, a étudié au Maroc et en France avant de bénéficier d’une formation en leadership à la London Business School organisée par Millicom Tchad. Noura Kossi avoue avoir beaucoup appris de richesses culturelles en côtoyant ses collègues de Tigo venant de cultures et d’horizons différents. L’obligation du résultat et le travail bien fait restent son crédo : « quel que soit le temps que ça prendra, un travail bien fait paiera toujours », affirme-t-elle avec conviction.

Message avec Le Progès.

Laisser un commentaire