Forum national inclusif : 50 représentants des partis politiques et de la société civile formeront le comité d’organisation

Forum national inclusif : 50 représentants des partis politiques et de la société civile formeront le comité d’organisation

La mise en place du Comité d’organisation du forum national inclusif dans le cadre des réformes institutionnelles était au centre d’une réunion tenue par le Premier ministre, Pahimi Padacké Albert avec les présidents et responsables  des partis politiques ainsi que ceux de la société civile. C’était le 13 décembre 2017 à la primature.

Suite au rapport final du Comité technique d’appui, le Haut comité interministériel chargé des réformes institutionnelles,  est à pied d’œuvre pour l’examen dudit rapport en vue de l’organisation du Forum national. Un forum qui se veut inclusif à travers les thèmes à débattre contenus dans le rapport en examen, mais aussi à travers les organes de de ce forum.

L’étape préparatoire du forum est donc la mise en place du comité d’organisation. Dans ce sens, « Je voudrais demander à tous les partis politiques, à toutes les associations de la société civile de s’organiser en vue de désigner leurs membres », a adressé le premier ministre, Pahimi Padacké Albert à l’endroit des responsables des partis politiques et de la société civile. Ainsi, il est donc demandé aux partis politiques de la majorité présidentielle de proposer une liste de vingt membres ; aux partis politiques de l’opposition, vingt membres ; et à la société civile, 10 membres. Ce comité aura un bureau et des sous-comités opérationnels devant permettre une préparation optimum du forum qui, lui-même doit intervenir dans un bref délai.

Certains présidents de partis politiques ont exprimé leurs préoccupations quant à la répartition des représentants au sein du comité d’organisation. En effet, le Tchad compte plus de 200 partis dont 108 font partie de la majorité présidentielle. Aussi, pour certains, la  société civile est une notion large avec plus de 2 000 associations. Il ne serait donc pas équitable selon eux que, les représentants de la majorité présidentielle et ceux des partis politiques de l’opposition soient à nombre égal et ceux de la société civile encore moins.

A ce sujet, le premier ministre a relevé qu’il s’agit d’un processus de représentation et tous les partis ne sauraient faire partie du comité d’organisation. A force d’exercice, Pahimi Padacké Albert a cité des exemples par le passé où, il y a eu des nombres égaux des représentants des partis politiques de l’opposition et ceux de la majorité présidentielle. Notamment, l’Accord du 13 août 2007 ainsi que le Cadre national de dialogue politique.

Il faut préciser qu’après sa mise en place, le comité d’organisation du Forum national inclusif aura un délai maximum de 45 jours pour préparer le forum.

Avec l’ATPE

Laisser un commentaire