Forum inclusif : “On est prêt à participer à résoudre les vrais problèmes, mais pour amuser la galerie on n’est pas prêt” M. A. Alhabo

Forum inclusif : “On est prêt à participer à résoudre les vrais problèmes, mais pour amuser la galerie on n’est pas prêt” M. A. Alhabo

Le Front de l’Opposition Nouvelle pour l’Alternance et le Changement (FONAC) a décidé de ne pas participer au forum inclusif qu’organise le gouvernement tchadien. Ce regroupement des partis politiques de l’opposition née au lendemain des présidentiels de 2016 propose un dialogue inclusif. Votre site tchadinfos.com s’est approché du coordonnateur du FONAC, Mahamat Ahmat Alhabo, secrétaire général du Parti pour les Libertés et le Développement (PLD) pour avoir des éclaircissements.

Interview :

Le FONAC vient de refuser la main tendue du Premier ministre pour prendre part à l’organisation du forum inclusif sensé se tenir dans un bref délai, que reprochez-vous à ce forum ?

MAA : Oui en effet, nous avons avisé très tôt que le Tchad traverse des crises assez graves. Il y’a plusieurs crises qui se sont comme une boule de neige agrégées et qui ont amené le pays à une situation de blocage absolue.  Il y’a une crise financière, l’ancien ministre des Finances a déclaré que le trésor est vide complètement, il y’a une crise économique, aujourd’hui beaucoup d’entreprises ont fait faillite, et la faillite des entreprises a entrainé n’est-ce pas, beaucoup de chômages, de malheurs dans la vie. Le gouvernement n’arrive plus a assumé ses responsabilités régaliennes. Voyez-vous aujourd’hui les étudiants sont sinistrés, beaucoup des étudiants tchadiens sont en train de quitter le Tchad pour aller chercher à s’instruire dans d’autres pays qui sont moins nantis que le Tchad. Pour nous c’est une honte. Et il y’a en plus de tout cela, une crise aussi politique. Nous savons tous que Deby n’a pas été élu en avril 2016, il a fait un coup électoral, un coup d’État électoral et il s’est imposé par la force des armes. Nous avons une assemblée nationale dont le mandat est fini depuis très longtemps et qui siège de façon aussi illégale. Donc, y’a beaucoup de problèmes qui sont urgents, et qui recherchent des solutions urgentes. C’est-à-dire que, aujourd’hui si vous prenez les maitres communautaires qui ont des dizaines de mois d’impayés, 41 mois d’impayés, je demande à Deby et à M. Pahimi de se mettre à la place de ces gens-là, ces gens-là ils ont des femmes, ils ont des enfants, ils ont un loyer à payer, ils veulent que chaque jour la marmite soit mise au feu chez eux. C’est des êtres humains, c’est des Tchadiens qui ont les mêmes droits que nous tous. Pourquoi on les oublis ? En plus de ces maîtres communautaires, il y’a ce qu’on appelle les établissements publics à caractère administratif, les genres université et autres. Les contractuels qui travaillent dans ces institutions ont des mois et des mois d’arriérés de salaire. Moi je suis enseignant à l’Université, voyez-vous, dans la salle ou l’amphithéâtre ou je fais cours, les gens n’arrivent plus à balayer par ce que, ils vont chercher à manger ailleurs. Ils ne viennent plus au travail. Les cours sont complètement sales, les vitres sont cassées, on a plus de feuilles pour faire les devoirs, on n’a pas de craie pour écrire au tableau, on a pas d’éponge pour effacer le tableau. Et toutes ces questions-là, le gouvernement pense que ce n’est pas ça l’urgence, or pour nous c’est ça l’urgence.

Et toute l’histoire du forum, si vous voulez c’est un simple montage. L’objectif principal du forum c’est de remettre le compteur à zéro et de donner de façon légale à Idriss Deby deux autres mandats de 7 ans. Vous avez tous vu dans le NET que la commission technique qui a été mise sur place, a plagié de manière honteuse des travaux sur le NET pour présenter ça comme un travail fait par eux. Mais ça, ce n’est pas l’important. L’important c’est l’essentiel, et l’essentiel nous, on dit les problèmes les plus graves que connaît le Tchad là, ne vont pas être réglé par le forum. Acceptons de part et d’autre de nous réunir autour d’une table et de poser les vrais problèmes pour que, ensemble on cherche les vraies solutions. Parce que tant qu’un problème n’est pas correctement posé, il n’y a pas de solution. Et faire la politique de l’autruche en mettant la tête dans le sable pour ne pas regarder la vérité en face, on va nous conduire tous n’est-ce pas à notre perte collective. C’est pourquoi nous on dit qu’il faut que le gouvernement accepte le dialogue inclusif. S’il y’a dialogue inclusif, à l’intérieur du dialogue inclusif, le problème de réforme institutionnelle est un problème simple, on trouvera des solutions faciles. Vous savez, on a organisé la conférence nationale souveraine, on a pris des très belles résolutions, le gouvernement lui-même il a détricoté toutes les résolutions de la conférence nationale souveraine. Et c’est ça qu’on veut remettre en marche encore. Mais bon, est-ce qu’on besoin de faire un forum pour faire cela ? Il suffit de prendre les textes adoptés à la conférence nationale souveraine et les remettre en place. En 24h tous les problèmes, les vrais problèmes que pose le forum sont réglés. Idriss Deby quand il a pris le pouvoir il y avait seulement 14 préfectures, aujourd’hui il en a fait 23-24. Est ce qu’il a besoin d’un forum pour ramener à 14 ? Ou à 10 comme au moment de l’indépendance ? Non ! On n’a pas besoin d’un forum. On n’a vraiment pas besoin d’un forum pour faire cela. Il a nommé à tour de bras, à gauche et à droite des chefs de canton. Il a créé je ne sais pas des sous-préfectures n’importe quoi, il a semé le désordre. Il n’a qu’à se réunir avec son gouvernement dans un séminaire en 24heures et ils vont annuler tout ce qu’ils ont fait comme désordre dans le pays 27 ans durant et donc les problèmes seront réglés. C’est très simple. On n’a pas besoin d’un forum pour cela ! Le vrai problème du forum c’est que Déby veut mourir au pouvoir, il veut que de façon légitime on mette le compteur à zéro et on lui donne encore deux autres mandats de 7 ans c’est-à-dire 14 ans encore. Nous on se demande pourquoi faire ?  Si Deby en 27 ans il n’a pas pu arranger les choses il a mis le pays en banqueroute, mais il va continuer à faire du mal seulement au pays. Ce n’est pas la peine ! Il faut qu’il arrête ! Ce pays-là appartient à tous ! Lui, ses enfants, nous tous, nos enfants nos petits-enfants, tout le monde, tous les Tchadiens, faut pas qu’il fasse, il continue à faire du mal comme ça au Tchad ! C’est ça ce qu’on dit ! Nous on veut régler les vrais problèmes.

Ne pas y prendre part est-ce que ce n’est pas faire la politique de chaise vide ?

MAA : Non pas du tout, nous avons dit nous sommes prêts 24h sur 24. Que le gouvernement annonce publiquement qu’il est d’accord pour organiser un dialogue inclusif nous allons nous mettre au travail le lendemain à l’heure d’après.  On est prêt à participer à résoudre les vrais problèmes, mais pour amuser la galerie on n’est pas prêt.

Compte tenu de la situation et du besoin crucial de dialogue entre les enfants du Tchad, vous proposer un dialogue inclusif, le pouvoir un forum inclusif, n’existe-t-il pas un moyen de s’entendre, car il nous semble que vous voulez tous la même chose ?

MAA : Mais c’est ce que nous disons ! Nous disons au gouvernement puisque si vous voulez je vous parle en termes de théorie d’ensemble donc la réforme institutionnelle c’est un sous-ensemble du dialogue inclusif, donc il faut que le gouvernement accepte le principe du dialogue inclusif et on va se mettre à travailler et on parlera des réformes institutionnelles. C’est un sous ensemble, c’est un sous point de tout ce que nous proposons. Mais je voudrais aussi rappeler pour dire que, par ce que la, dans le rapport qui a été déposé par le comité technique, mais on a sélectionné des choses. Nous on veut aborder tous les sujets, il n’y a pas de sujets tabous.

Qu’est-ce qui manque dans le rapport ?

MAA : Mais tout manque ! Pourquoi il y’a eu la banqueroute financière aujourd’hui ?  Quelle est la cause principale ? Où est parti l’argent ? Qui a détourné l’argent ? On veut avoir des réponses à cette question-là. Cette question-là est importante, elle est vitale : pourquoi le trésor tchadien aujourd’hui est vide ? Où va l’argent que chaque tchadien le matin n’arrête de payer à la douane aux impôts ? L’argent là va où ? Qui détourne ça ? Ça va dans la poche de qui ? Pourquoi aujourd’hui les maîtres communautaires ne sont pas payés ? Pourquoi les universités sont fermées ? Pourquoi les hôpitaux sont devenus des mouroirs ? Pourquoi il est difficile de circuler ? Pourquoi il y’a les conflits intercommunautaires qui n’arrête pas chaque jour on tue des paysans et des éleveurs s’entretuent entre eux. Pourquoi ? Pourquoi il y’a aujourd’hui au Tchad dans toutes les administrations des analphabètes ? Pourquoi partout il y a de faux diplômés ? Pourquoi nous n’avons pas une armée nationale dans sa composition et républicaine dans sa mission ? Pourquoi ? Ce sont des questions importantes auxquelles il faut trouver des solutions. Ces questions-là, le forum n’apporte aucune, ne parle pas de ces choses-là. Aujourd’hui le tchadien qui va au marché, il pense comment le soir préparer la bouillie à sa famille. À ces questions le forum ne dit rien. La sécurité c’est un problème très important. Le problème de la corruption, c’est un problème très important. Il faut régler ces questions-là. Le problème de la justice, c’est un problème très important. Alors donc il y’a la construction d’un État démocratique moderne n’est-ce pas, avec une alternance, avec des élections libres, démocratiques, transparentes qui se posent. La gouvernance électorale est un problème fondamental. Aujourd’hui depuis qu’on a commencé à organiser les élections depuis 1996, mais le MPS a toujours été battu sur le terrain. Mais il s’est imposé par 1000 façons, 1000 façons.  Mais il faut quand même civiliser le Tchad, le Tchad c’est un des pays au monde où il n’y a jamais eu d’alternance démocratique, un président sortant qui a passé le témoin a un président entrant. Vous voyez un pays comme le Ghana, il y a aujourd’hui 4 ou 5 anciens présidents qui se retrouvent qui discutent du problème de leur pays, qui mangent ensemble à midi qui réfléchissent sur l’avenir du Ghana, le Ghana est en train d’avancer. Pourquoi on ne peut pas rêver d’une telle chose pour notre pays le Tchad ? Au lieu tout le temps, aller prendre les armes, s’entretuer pour venir chasser celui-là. Les autres sortent vont prendre encore des armes, ça suffit ! On a massacré beaucoup de jeunes tchadiens comme ça ! Faut civiliser le Tchad !

Pour vous quelle serait la solution appropriée pour sortir de l’impasse ?

MAA : La solution il faut que le MPS et Idriss Déby reconnaissent humblement qu’ils ont lamentablement échoué. Depuis 27 ans ils ont échoué, ils ont amené le pays dans le trou, ils ont amené le pays dans la banqueroute. Mais eux et nous, nous sommes tous des Tchadiens et le Tchad nous appartient tous. Quand tu as échoué là, il faut reconnaitre ton échec. Celui qui est plus fort demande même pardon, on leur ne demande pas de dire, de demander pardon aux Tchadiens, mais il faut qu’ils appellent tous les Tchadiens qu’ils s’assoient autour d’une table et qu’on cherche les bonnes solutions aux vrais problèmes, et pour ça nous sommes prêts.

Merci

MMA : Je vous en prie

Propos recueillis par Moussa Nguedmbaye 

Laisser un commentaire