Tchad : Des artistes se mobilisent pour la libération du journaliste Juda Allahondoum

Tchad : Des artistes se mobilisent pour la libération du journaliste Juda Allahondoum

Le combat continue pour la libération du journaliste Juda Allahondoum. Après ses confrères, les artistes rejoignent la mobilisation à travers un single ‘’libérez la presse !’’.

La chanson ‘’Libérez la presse !’’ a été enregistré par  les artistes Moussa Aimé, Ray’s Kim, Fattaall, N2A, Jayzo afin d’attirer l’attention des dirigeants sur le fait qu’il n’y a pas de démocratie sans la liberté de la presse et que, la place du journaliste n’est pas en prison. Ces artistes exigent la libération de Juda Allahondoum et demande que lumière soit faite sur la disparition de Noubadoum Sotina.

« Le rôle principal du journalisme est historiquement de rechercher et de diffuser au grand public des informations sur le monde qui l’entoure. C’est un rôle noble et capital pour le bon fonctionnement de notre société : si les informations ne circulaient pas le système économique mondialisé dans lequel nous vivons ne pourrait tout simplement pas exister par exemple », peut-on lire dans un communiqué signé par les artistes. .

Selon les termes du même communiqué, les artistes de leur côté, ont toujours joué un rôle avant-gardiste dans les luttes des peuples. C’est pourquoi quelques « artistes engagés »  qui disent haut ce que beaucoup pensent tout bas, ont décidé de dire non aux menaces qui pèsent sur les journalistes, leurs compagnons de lutte.

Pour ces artistes, qui se sentent investis du même rôle que les journalistes, se taire devant une telle situation c’est en être complice. Ils rappellent aux autorités d’éviter de plonger le Tchad dans les années 90. La chanson ‘’libérez la presse !’’, est un hommage rendu aux hommes de plume.

 

Laisser un commentaire