La semaine du numérique officiellement lancée à l’Institut Français du Tchad

La semaine du numérique officiellement lancée à l’Institut Français du Tchad

La salle de conférence de l’Institut Français du Tchad (IFT) a accueilli les journalistes de N’Djaména autour d’une conférence de presse en prélude du lancement de la semaine du numérique qui se tiendra jusqu’au 18 novembre 2017 à l’IFT et dans d’autres lieux réquisitionnés pour la circonstance.

La semaine du numérique qui connait sa deuxième édition au Tchad est placée sous le thème “Usages personnels et professionnels du numérique dans la société tchadienne contemporaine”.  Sur la table face à la presse, M. Ricardo Labe en MC, animateur culturel, M. Abou Kamaté, Directeur Délégué de l’IFT, M. Alexis Aubert, Chargé de mission culturelle, M. Aristide Dingandoum Médiathécaire, et enfin Abdelsalam Safi Co-fondateur de Wenaklabs pour entretenir et informer sur toutes les activités qui vont meubler cette semaine. Après une introduction et une présentation générale de cette initiative, messieurs, Alexis, Aristide et Abdelsalam se sont chargés de dévoiler les contenus et les objectifs de cette semaine.

Tout d’abord d’après les propos d’Alexis Aubert, l’objectif de cette semaine du numérique est de montrer toute la diversité et l’étendue de l’application du numérique dans la société; pour ce faire, cinq principaux axes ont été retenus  à savoir:

  • le numérique et le monde de l’emploi
  • le numérique et l’éducation
  • le numérique et la santé
  • le numérique dans la culture
  • le numérique et la sécurité

Divers ateliers sont ainsi prévus et seront animés à l’IFT, mais aussi au lycée Féminin et à l’Université Emi-Koussi, car une importance particulière cette année est accordée à la jeune femme et aux étudiants. La maison de quartier de Chagoua et le labo Wenaklabs accueilleront aussi certains ateliers durant cette semaine. Les inscriptions (gratuites) pour les différents ateliers sont dès lors déjà ouvertes au secrétariat de l’IFT et sont obligatoires pour pouvoir y participer.

L’IFT avec ses différents partenaires à cette semaine du numérique espère et nourrit l’ambition de voir d’autres entités publiques et privées se joindre à eux afin de donner à la jeunesse tchadienne tous les outils nécessaires pour être des acteurs majeurs dans la révolution numérique. Le chemin est long, les chantiers sont énormes mais il faut déjà commencer, car comme l’a souligné M. Abdelsalam Safi de Wenaklabs, la révolution numérique passera bien sûr par une appropriation efficiente des outils informatiques par la jeunesse, mais aussi par une meilleure couverture énergétique du pays et des coûts de connexion internet accessibles à tous et surtout aux jeunes.

Laisser un commentaire