Le festival international des danses Mboum au coeur de N’djaména

Le festival international des danses Mboum au coeur de N’djaména

Le samedi 11 novembre 2017, s’est achevé le Festival international des danses Mboum au Tchad après 3 jours de célébration. Ce festival a livré sa première édition internationale cette année après quatre éditions nationales. Pour la première fois, les Mboum du Cameroun et les Mboum de la RCA ont fait le déplacement pour venir célébrer et manifester avec leurs frères du Tchad. L’association Tchad Mont de Lam parrainés par Me Hissein Ngaro et Mme Sarah Noudjalbaye avec l’appui de leurs partenaires ont mis les bouchées doubles afin de réaliser le rêve de réunir tous les Mboum le temps du festival.

 

C’est une forte délégation camerounaise des Mboum partie de Ngaoundéré qui, malgré les péripéties du parcours est arrivée joyeuse sur la terre de Toumaï, heureuse de retrouver leurs frères et soeurs de la Centrafrique et du Tchad. L’espace Talino Manu de Moursal a durant deux jours été le lieu de célébration par excellence pour le plaisir du public qui s’est déplacé massivement pour ce festival.

Malgré la similitude de la langue qui les uni, le public a découvert avec beaucoup de plaisir et d’admiration toute la diversité de la culture Mboum a travers leurs danses et leurs costumes. Étaient ainsi présents à cette grande messe Mboum, les Njamba de la RCA, les Ndioum du Cameroun, les Sion du Tchad, les Laou du Tchad et du Cameroun. Plusieurs artistes tchadiens ont donné de leur temps et de leur voix à la réussite de ce festival, Sultan, Robinho de Souza, Baton Magic, Mtatto Did’s, Djemila, Lyncy pour ce citer que ceux là. Tous ont, avec chacun leurs spécificités émerveillés le public à travers leurs prestations. Le festival s’est clôturé ce samedi 11 novembre 2017 à travers une soirée donnée à l’esplanade du Selesao Restaurant Lounge de Sabangali.

Eugenie Laoula, Présidente de l’Association Tchad Mont de Lam et promotrice du festival avec le soutien de ses partenaires font la promesse d’aller encore plus loin dans les prochaines années, en se déplaçant aussi du Tchad pour aller à la rencontre des Mboum des autres pays et aussi commencé à ouvrir le festival à d’autres cultures tchadiennes.

Laisser un commentaire