Iyalat: Nono de la Boule rouge recrée la Boule Rouge au Selésao Lounge

Iyalat: Nono de la Boule rouge recrée la Boule Rouge au Selésao Lounge

 

Ambiance particulière la nuit de samedi à dimanche 26 août au Selésao Restaurant Lounge de Sabangali. Nono de Natchigal, fondateur de l’orchestre de la Boule Rouge night club revient au micro et reprend sa guitare 42 ans après pour le bonheur des mélomanes.

Nono de la Boule rouge, un nom que cet grand monsieur porte très bien, originaire d’Angola et installé au Tchad depuis 1963, Nono a été chanteur dans le mythique night club la Boule Rouge de 1970 à 1975 (fermeture de la boite, suite au coup d’Etat de la même année NDLR). Nono régalait à l’époque les mélomanes de la boite à travers la reprise des plus grands classiques de la musique européenne et afro caribéenne.

42 ans plus tard, à l’occasion d’une soirée au Sélésao, Nono reforme le mythique orchestre pour offrir aux nombreux lamy fortains, nostalgiques de cette belle époque une immersion dans les années 70 à travers une reprise des plus grands classiques de la musique afro caribéenne et européenne, dans un style qui lui est propre, dominé par un doigté original à la guitare qui n’a laissé personne indifférent. un retour à la musique payant pour ce patrimoine artistico-musical vivant sous l’entreprise de M. Ismaël Ben Chérif.

un documentaire est par ailleurs en tournage sur ce légendaire orchestre de la Boule Rouge qui est à l’origine de la création de la majorité des grands orchestres qu’on connu le Tchad, apprend-t-on du réalisateur Ismaël Ben Chérif. A découvrir très prochainement.

 

Laisser un commentaire