Human of N’Djamena : Aleva Ndavogo Jude, le maître des “enfants de la rue” en danse

Human of N’Djamena : Aleva Ndavogo Jude, le maître des “enfants de la rue” en danse

Créateur du groupe de danse Tchado Stars, Aleva Ndavogo Jude est un jeune danseur professionnel. Il a participé à plusieurs compétitions sur le plan national qu’international. Depuis quelques mois, Aleva Ndavogo et son groupe œuvrent pour la réinsertion des enfants démunis communément appelés « enfants de la rue » grâce à la danse. Il est notre Human of N’Djamena de la semaine.

C’est en 2009 que le jeune Aleva a créé le groupe Tchado Ivorien constitué de quatre danseurs, basé sur le coupé décalé, puis rebaptisé Tchado Stars en 2011, un groupe  nationalement très célèbre. « La danse était ma passion dès le bas âge. A 7ans, je découvre la danse dans la rue et je me suis donné   à cet art corps et âme. Dès lors, j’ai participé à différentes compétitions et raflé des prix de meilleurs danseurs », nous confie-t-il.

« Ce que je n’aime pas à N’Djamena, c’est de voir des enfants désœuvrés qui vivent en marge de la société et abandonnés à eux-mêmes. Ils sont obligés de travailler pour leur propre survie. J’ai toujours eu à cœur de faire carrière dans le domaine de la danse, principalement dans le souci d’apporter ma pierre de contribution dans le développement socioculturel de l’Afrique », affirme Aleva.   C’est dans ce sens que le jeune danseur et son groupe travaillent depuis plus de huit mois comme formateurs et encadreurs des enfants et jeunes de la rue en vue de leur réinsertion sociale.

« Après avoir initié ce projet social qui vise à réinsérer les jeunes et les enfants qui se retrouvent dans la rue en grande détresse, nous essayons de chercher des organismes, qui sont impliqués dans ce genre d’actions pour la protection des droits des enfants. Ceci, pour aider à redonner de l’espoir a tous ces enfants qui vivent dans des situations défavorables et qui souffrent dans leurs chairs et âmes », relève Aleva Ndavogo Jude.

Sa passion pour son art pousse ALEVA Ndavogo Jude aujourd’hui à être aux côtés des enfants de la rue, démunis et désœuvrés, pour leur redonner enthousiasme et espoir à travers la danse. « Le conseil que j’ai à donner aux jeunes qui veulent se lancer dans la danse, c’est de croire à ce qu’ils font, de travailler durement, d’être patients et courageux, le reste viendra seul », conclut-il.

Laisser un commentaire