Littérature : Allah-Kauis Neneck, lauréat du 1er Prix « Joseph Brahim Seid » 2017

Littérature : Allah-Kauis Neneck, lauréat du 1er Prix « Joseph Brahim Seid » 2017

Le jeune étudiant Allah-Kauis Neneck a été distingué 1er prix « Joseph Brahim Seid », édition 2017  grâce sa nouvelle intitulée, « Aliki ». La cérémonie officielle de remise du prix a eu lieu le 25 novembre à la Maison de la femme.

« Aliki d’un  prénom Gorane est un soldat qui a été enrôlé très jeune dans une force armée et qui a combattu et tué des gens. Mais ce que je voudrais dire au-delà c’est que l’espoir reste toujours après la guerre. Il faut se parler, s’accepter, accepter nos différences, c’est cela le fin mot de mon histoire ». C’est en ces termes que l’auteur résume son œuvre.

Aliki est une œuvre rédigée sous la bannière de la coexistence pacifique, l’un des thèmes retenus cette année pour le concours. Le lauréat exprime non seulement sa joie pour ce prix qui selon lui va le conférer un certain statut parmi les écrivains tchadiens mais également sa gratitude à l’Association pour le développement culturel (ADEC) qui en est l’initiateur. Allah-Kauis partage le podium avec Mbaibé Guentar Beba et Lassem Bienvenu qui occupent respectivement les 2e et 3e places.

La cérémonie s’est déroulée en présence de la ministre de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs Habiba Sahoulba Ngontchomé, représentante de la première dame marraine du prix. Cette année, les thèmes retenus sont la coexistence pacifique, beauté de la nature, le changement climatique, la sauvegarde la diversité culturelle, l’entrepreneuriat et la jeunesse.

L’association pour le développement de la culture est opérationnelle depuis 2011, son but est de promouvoir et sauvegarder l’art et la culture tchadienne dans son ensemble. Elle encourage la professionnalisation des métiers d’art, des jeunes talents, valorise la femme tchadienne à travers sa culture, tenue traditionnelle, tissage, art culinaire. L’association entend favoriser des échanges culturels entre le Tchad et le reste du monde.

Un commentaire

  1. Wilfried Halndibaye
    29 novembre 2017 at 9 h 40 min Répondre

    Il serait intéressant de détailler le contenu du prix pour susciter d’autres à aimer la littérature.

Laisser un commentaire