A lire : “Quand le fond du mortier est noir” de Ndjekourninga Kaoutar Lazare

A lire : “Quand le fond du mortier est noir” de Ndjekourninga Kaoutar Lazare

C’est le second livre de l’écrivain Ndjekourninga Kaoutar Lazare, qui vient d’être dédicacé et présenté au grand public hier matin au Centre d’Études de Formation pour le Développement (CEFOD) à N’Djamena. Une œuvre dramaturge de 12 tableaux.

Dans cet ouvrage, l’auteur  a relevé tous les maux que rencontre au quotidien chaque tchadien. Il est question des faits sociaux mis sur écrit en fonction de ces destinataires. Chaque individu y tirera son compte, puis que c’est adapté à tous les niveaux possibles, souligne  monsieur Beyom chargé de présenter l’œuvre.

À travers cette pièce de théâtre, Ndjekourninga estime susciter la prise de conscience à un combat héroïque. Cela est parti des questionnements dans un foyer : comment résister aux pleurs d’un enfant et aux gémissements de son épouse qui ne trouvent pas à manger ?

Sur la question du choix de  ce titre. L’auteur répond que ce titre est choisi après une longue réflexion en collaboration avec des personnes du milieu, tel que le défunt Hassan Keiro. C’est pour rester dans la logique nationale, signifiant que les gens meurent de faim et que ces derniers temps le mortier ne résonne plus. Il a ensuite ajouté que la situation actuelle que vit le pays était prévisible, du fait que les autorités ont trompé leurs partenaires financiers à leur profit, sacrifiant l’intérêt général et la génération future.

Laisser un commentaire