L’ONU célèbre pour la première fois la Journée internationale de la traduction

L’ONU célèbre pour la première fois la Journée internationale de la traduction

Les Nations Unies célèbrent samedi pour la première fois la Journée internationale de la traduction, rendant hommage au travail des spécialistes des langues qui jouent un rôle essentiel pour faciliter le dialogue et la compréhension entre les peuples et les nations.

Par une résolution adoptée le 24 mai 2017, l’Assemblée générale de l’ONU a désigné le 30 septembre Journée internationale de la traduction, soulignant le rôle crucial des spécialistes des langues dans le rapprochement des nations et la promotion de la paix, de la compréhension et du développement.

Le 30 septembre a été choisi pour cette Journée car il marque le décès de Saint-Jérôme, traducteur de la Bible qui fut reconnu saint patron des traducteurs. Il est connu principalement pour sa traduction de la version grecque de la Bible en latin et ainsi que sa traduction partielle en grec de la Bible en hébreu.

Riche de plusieurs centaines de spécialistes des langues travaillant pour le département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences à New York, Genève, Vienne et Nairobi, ou pour ses commissions régionales à Addis-Abeba, Bangkok, Beyrouth, Genève et Santiago, l’Organisation des Nations Unies est l’un des plus gros employeurs de linguistes au monde.

Les documents de l’ONU sont publiés simultanément dans les six langues officielles de l’organisation, à savoir l’anglais, l’arabe, le chinois, l’espagnol, le français et le russe, et ce, grâce aux traducteurs, dont le travail consiste à restituer fidèlement un texte donné dans leur langue principale.

 

Laisser un commentaire