Le sommet du G20 débute à Hangzhou, ouvrant une nouvelle voie pour la future croissance mondiale

Le sommet du G20 débute à Hangzhou, ouvrant une nouvelle voie pour la future croissance mondiale

Le sommet du G20, sous la présidence de la Chine, s’est ouvert dimanche dans un contexte de risques et de défis multiples, visant à fournir des remèdes ramenant l’économie mondiale au ralenti vers une voie de croissance saine.

Ces remèdes seront une approche intégrale pour résoudre à la fois les symptômes et les causes et propulser l’économie mondiale sur une voie de croissance robuste, durable, équilibrée et inclusive, a indiqué le président chinois, Xi Jinping, lors de la cérémonie d’ouverture du sommet.

Selon M. Xi, ce événement se focalisera sur divers sujets essentiels de l’économie mondiale, y compris la coordination de la politique macroéconomique, une croissance axée sur l’innovation, une gouvernance économique et financière mondiale plus efficace, un commerce et des investissements solides et un développement inclusif et interconnecté.

De grands espoirs reposent dans le sommet de cette année, lequel recherche une transformation pour passer d’un mécanisme de résolution des crises, focalisé sur les politiques à court terme, à un mécanisme pour la gouvernance à long terme, formant les politiques à moyen ou long terme.

Sous le thème “Vers une économie mondiale innovante, revigorée, interconnectée et inclusive”, ce sommet a mis en avant pour la première fois la question du développement au centre du cadre macropolitique mondial.

C’est également la première fois que le G20 dispose d’un plan d’action pour implémenter le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et met en oeuvre la coopération afin de soutenir l’industrialisation des pays africains et des nations les moins développées.

Les pays du G20, qui représentent deux tiers de la population mondiale, contribuent à environ 90% du PIB brut mondial et à 80% du volume commercial international.

Laisser un commentaire