Le nouveau SG de l’ONU, António Guterres, appelle “à faire de la paix une priorité absolue”

Le nouveau SG de l’ONU, António Guterres, appelle “à faire de la paix une priorité absolue”

Le nouveau secrétaire général (SG) des Nations unies (ONU), M. António Guterres, entame son premier mandat de 5 ans à partir de ce 1er janvier 2017. À cet effet, il lance un appel à tous les citoyens, gouvernements et dirigeants «à faire de 2017 l’année où nous aurons tout fait pour surmonter nos différences».

Guterres succède au Sud Coréen Ban Ki Mohon et devient ainsi le neuvième Secrétaire général. De nationalité portugaise et fervent défenseur de la paix dans le monde, il a déclaré lors de sa prestation de serment, «l’ONU doit être prête à changer. Notre lacune la plus grave et je parle ici de toute la communauté internationale, est notre incapacité à prévenir les crises. L’ONU est née de la guerre. Aujourd’hui, nous devons être ici pour la paix», reconnaissant que, de nombreux défis l’attendent à la tête de l’organisation. Mais, António Guterres peut se fonder sur son expérience acquise au cours de sa longue carrière politique et diplomatique pour remplir son rôle de Secrétaire général.

Il parle plusieurs langues, notamment, le portugais, l’anglais, le français et l’espagnol. Durant sa carrière, António Guterres a passé plus de 20 ans à des fonctions gouvernementales et dans la fonction publique. Il a été élu au Parlement portugais en 1976, où il a servi pendant 17 ans. En 1995, il devient Premier ministre du Portugal. De juin 2005 à décembre 2015, António Guterres a été le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés. Il a été choisi par l’Assemblée générale des Nations Unies parmi douze autres candidats qui ont pris part à des dialogues publics, une nouveauté dans le processus d’élection du Secrétaire Général, et a prêté serment le 12 décembre 2016.

À la fois diplomate et personnalité engagée, fonctionnaire et chef de l’Administration, le Secrétaire général est l’incarnation des idéaux des Nations Unies et le porte-parole des peuples du monde, en particulier ceux qui sont pauvres et vulnérables.

Laisser un commentaire