Le Niger va lancer la construction du pipeline pour l’évacuation de son pétrole en passant par le Tchad

Le Niger va lancer la construction du pipeline pour l’évacuation de son pétrole en passant par le Tchad

Les travaux de construction d’un pipeline pour l’évacuation du pétrole brut nigérien par le port de Kribi, au Cameroun, en passant par le Tchad, vont démarrer au cours de cette année, apprend-on de source officielle.

La question était au centre d’un entretien jeudi à N’djamena, entre le président tchadien Idriss Déby Itno et le ministre nigérien du Pétrole Foumako Gado, annonce la presse présidentielle tchadienne.

Le gouvernement nigérien, rappelle-t-on, a signé en septembre 2013 un accord bilatéral avec les autorités du Cameroun fixant les conditions de transit sur le territoire camerounais des hydrocarbures en provenance du Niger et leur évacuation jusqu’à la côte atlantique camerounaise pour l’évacuation de son pétrole brut à travers le pipeline Tchad-Cameroun.

Le Niger a négocié et obtenu du Tchad l’accord pour la traversée de son territoire par le pipeline jusqu’au port camerounais de Kribi.

Jeudi, le ministre Foumakoye est parti pour informer le président tchadien “de certaines difficultés que rencontre le projet et du prochain démarrage des travaux en 2018”, annonce la même source.

Il est à rappeler que, par la faveur de la coopération “gagnant-gagnant” avec la Chine, le Niger a rejoint depuis novembre 2012 le rang des pays producteurs et exportateurs de pétrole. Il dispose dans l’immédiat d’une industrie pétrolière complète, produisant un pétrole de haute qualité, grâce au consortium chinois la China National Petroleum Corporation (CNPC), qui assure l’exploitation du bloc pétrolier d’Agadem, dans l’extrême-est du pays, par des techniciens chinois et nigériens, qui est traité à la raffinerie de Zinder (SORAZ), société à capitaux sino-nigériens.

Aussi, pour l’évacuation du pétrole brut via certains ports de la sous-région, il est envisagé, grâce à la coopération sino-nigérienne, la construction bientôt au Niger des pipelines.

Laisser un commentaire