Forum national inclusif : les résolutions sur les maux qui minent les femmes, les jeunes et les personnes handicapées

Forum national inclusif : les résolutions sur les maux qui minent les femmes, les jeunes et les personnes handicapées

Le présidium du forum national inclusif par la voix du rapporteur général, M. Djimet Arabi a présenté ce mardi 27 mars 2018 au palais du 15 janvier, les résolutions des participants sur les questions relatives aux femmes, jeunes et personnes handicapées.

Les journées du 25 et 26 mars 2018, au cours du Forum National Inclusif ont été consacrées à l’analyse du thème « La promotion de la femme et de la jeunesse » présentés par M. Larmé Kelmapone et Madame Amina Tidjani Yaya.

Dans sa lecture des résolutions, M. Djimet Arabi affirme qu’il faudra conférer une base constitutionnelle et une meilleure représentativité des femmes dans les fonctions électives. Selon lui, la journée du 08 mars devra également être un jour chômé et payé sur l’ensemble du territoire national. Aussi, il est prévu de mettre en œuvre la politique nationale genre et compléter l’arsenal juridique existant par l’adoption des textes nationaux et la ratification des textes internationaux sur la promotion des droits de la femme.

Dans les résolutions, il est demandé d’inciter les banques primaires et les établissements de micro-finance à ouvrir des lignes spéciales femmes pour l’octroi des crédits à taux quasi nul et à des conditions simplifiées avec la garantie de l’Etat. Outre, il est recommandé de dissocier le volet Affaires Sociales et Solidarité Nationale du Ministère en charge des Questions du Genre et de la Famille. La matérialisation par une Loi du quota de représentation de 30% des femmes dans les fonctions électives et nominatives comme mesure transitoire en attendant la parité sera faite.

Ensuite, concernant la promotion de la jeunesse, M. Djimet Arabi lors de la lecture des résolutions affirme que les jeunes seront associés à toutes les instances de prises de décisions de l’État et que la création d’un observatoire de la Jeunesse sera faite. D’après le rapporteur, il va falloir organiser un forum sur la jeunesse et le sport pour donner l’occasion aux jeunes d’exprimer leurs préoccupations aux plus hautes autorités. Aussi, il apparaît la nécessité de procéder à la réforme du système éducatif conformément aux recommandations de la commission d’enquêtes parlementaires et de renforcer le mécanisme de suivi des fonds mis au profit de la jeunesse. Aussi, l’Entrepreneuriat dans le curricula de formation des instituts et universités et l’adoption de la politique nationale de l’enfance devront être prises en compte selon le rapporteur. Il est recommandé d’inciter les établissements bancaires à octroyer des crédits aux jeunes entrepreneurs. Aussi, il est prévu de ratifier la convention de Florence du 17 juin de 1950 et le Protocole de Naïrobi du 26 novembre 1976 et adopter la politique Nationale de protection de l’enfance.

Enfin, la question des personnes handicapées a également été prise en compte. Une place de choix à l’éducation et à l’emploi des personnes handicapées sera accordé, notamment par la mise en place des structures adaptées pour leur épanouissement et des mécanismes d’incitation à l’embauche. Enfin,  les infrastructures aux besoins spécifiques des personnes handicapées seront également mises sur pied.

Laisser un commentaire