Dr Guirayo Jeremy : « Les enseignants du supérieur sont relégués au second rang »

Dr Guirayo Jeremy : « Les enseignants du supérieur sont relégués au second rang »

La journée mondiale des enseignants est célébrée chaque 5 octobre. A cette occasion, le président du Syndicat national des enseignants et chercheurs du supérieur (SYNECS), Dr Guirayo Jeremy a fait une communication ce 04 octobre 2017 au Centre de la documentation universitaire.

Le président national du SYNECS loue les efforts, l’endurance et le dynamisme des enseignants en général et des enseignants et chercheurs du supérieur en particulier. Le bureau exécutif du SYNECS exhorte les institutions d’enseignements du supérieur à demeurer vigilants car les 16 mesures Dr Guirayo Jeremy, qui font la misère des fonctionnaires tchadiens, demeurent en vigueur. Le SYNECS réitère sa demande constante au gouvernement de lever purement et simplement ces mesures.

Dr Guirayo Jeremy note avec regret une dégradation de fond et de qualité du système d’enseignement tchadien. Pour lui, au niveau de l’enseignement supérieur, beaucoup reste à faire en vue de l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants et chercheurs du supérieur. S’agissant du protocole d’accord signé entre le gouvernement et le SYNECS, il rappelle qu’il n’est appliqué qu’a 15%.

Le bureau exécutif du SYNECS constate en outre que les enseignants du supérieur sont relégués au second rang. « les enseignants chercheurs permanents accusent des arriérés de primes et indemnités se situant autour de six mois dans tous les établissements du supérieur et ce, malgré la coupe abusive de 50% de ces indemnités », indique le président du SYNECS. Les enseignants et chercheurs retraités quant à eux totalisent 11 mois d’arriérés de pension.

Le SYNECS informe le gouvernement que les revendications demeurent les mêmes dans tous les établissements du supérieur.

Laisser un commentaire