Finances : une progression de 54 milliards FCFA sur les recettes cumulées au premier trimestre 2018

Finances : une progression de 54 milliards FCFA sur les recettes cumulées au premier trimestre 2018

Le premier trimestre 2018 a enregistré un taux de 67% de croissance sur les recettes de l’Etat. Il s’agit d’un trimestre meilleur que le précédent. Cette nouvelle a été annoncée par le Directeur général du ministère des Finances et du Budget, ce 9 avril 2018 lors d’un point de presse.

Les mesures instaurées par le ministère  des Finances et du Budget pour une mobilisation optimale des recettes ont porté leurs fruits. Une augmentation de 67% de la performance des régies financières est notée pour ce début d’année. « Au 1er trimestre 2018, les recettes cumulées ont atteint 141,984 milliards F CFA contre 87,363 milliards FCFA au 1er trimestre 2017, soit une progression de 54 milliards (+67%) en 2018 », déclare le DG du ministère des finances et du budget, Abdoulaye Barh Bachar.

La direction générale des impôts a réalisé une recette de 105,351 milliards en ce 1er trimestre 2018 alors qu’en 2017 elle enregistrait une recette de 56,303 milliards soit une amélioration de 87%. Les réalisations de la direction générale des douanes et des droits indirects ont progressé de 43,30% soit 33,853 milliard en 2018 contre 23,620 milliards en 2017. « Les réalisations des Domaines se chiffrent à 1,111 milliards contre 3,318 milliards soit une baisse de 67%, celles des services administratifs se chiffrent à 1,667 milliards contre 4,120 milliards soit une baisse de 60% », affirme le DG du Ministère. D’après lui cette baisse s’explique principalement par la mise à disposition tardive des valeurs.

Cette bonne performance globale des régis a permis d’après la note d’information du ministre d’assurer les charges de fonctionnement courant des services de l’Etat. En plus, c’est également grâce à elle que les arriérés des salaires et une partie des arrières de la dette intérieure ont pu être épongés. Pour la première fois depuis le début de la crise, les salaires des agents publics sont payés par le Trésor Public sans appui extérieur et sans endettement.

 

Un commentaire

  1. mahamoud
    9 avril 2018 at 23 h 20 min Répondre

    Merci remaji

Laisser un commentaire