Terrorisme : Les femmes parlementaires du Sahel sensibilisés sur l’extrémisme violent

Terrorisme : Les femmes parlementaires du Sahel sensibilisés sur l’extrémisme violent

La conférence régionale sur le rôle des femmes parlementaires du G5 Sahel pour la promotion du leadership des femmes en matière de prévention s’est ouverte ce lundi 19 juin 2017, à N’Djaména. L’objectif de cette rencontre, est les femmes parlementaires autour de la question de l’extrémisme violent dans le Sahel et d’identifier les voies et moyens qui faciliteraient leurs contributions pour prévenir et lutter contre l’expansion de ce phénomène. 

 Le G5 Sahel composé de Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et le Tchad, en partenariat avec ONU-Femmes, UNOWAS, et l’Union Africaine, qui organise du 19 au 20 juin 2017, à N’Djaména, ce conclave des femmes, pour permettre aux membres des parlements des pays du G5 Sahel d’élaborer le cadre des mesures législatives spécifiques afin de promouvoir le leadership des femmes dans la prévention de l’extrémisme violent.

 L’objectif spécifique de cette rencontre de femmes est d’élaborer un plan d’action des parlementaires pour la prévention et la lutte contre l’extrémisme. 

Au sortir de la conférence, les femmes parlementaires du G5 Sahel sont sensibilisées sur les causes profondes et les multiples conséquences de l’extrémisme violent. 

Cette rencontre intervient après celle de Bamako en février 2017, sur le genre et la radicalisation et extrémisme violent. Les partenaires du G5 Sahel, ont tenu à rappeler l’importance de cette conférence et rassurent leurs disponibilités d’accompagner les pays, dans leur lutte commune. 

Laisser un commentaire