Rabat, Casablanca, Marrakech … le Royaume du Maroc se prépare à célébrer le lancement de COP22

Le début de COP22 cette semaine au Maroc sera célébrée par l’éclairage de la Tour Hassan à Rabat. À 20 heures, le 4 Novembre, monument emblématique de la ville sera éclairée en vert comme un signe de l’engagement du Maroc à la lutte contre le changement climatique et le développement durable à travers le Royaume.

La tour est les restes d’une mosquée incomplète conçue par le Sultan Yacoub El Mansour et était censé être le deuxième plus grand dans le monde à ce moment-là. Elle est faite de grès rouge et considéré comme la tour sœur de la Giralda de Séville et de la mosquée Koutoubia à Marrakech. La Tour Hassan est magnifiquement situé, surplombant l’embouchure de la rivière Bouregreg, et face à l’océan Atlantique. A sa base, il y a une vaste esplanade avec près de 200 colonnes, et le mausolée Mohammed V, la tombe royale construite dans un style classique arabo-andalouse, qui abrite les tombeaux de Sa Majesté le Roi Mohammed V et ses fils Moulay Abdallah et le prince Son SM le roi Hassan II. En outre, à sa base, il y a deux grands escaliers qui mènent à la tombe du Soldat inconnu.

Dans la matinée du 4 Novembre à Casablanca, les médias nationaux et la presse étrangère accrédités au Maroc sont invités à un événement avec les membres du Comité COP22 directeur pour célébrer l’entrée officielle de l’Accord de Paris et le lancement du dernier compte à rebours pour l’ouverture officielle du COP22 en Marrakech le lundi November7. Cette conférence de presse sera présidée par le commissaire Abdeladim Lhafi et avec la participation de l’Ambassadeur Aziz Mekouar, Driss El Yazami, Nizar Baraka et Said Mouline.

Cependant, il sera à Marrakech où les festivités seront en plein essor en tant que délégué du monde entier commencent à arriver pour COP22. sont attendus 20.000 participants et plus de 1500 journalistes, de prendre part à la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques à Marrakech du 7 au 18 Novembre.

À 17h30, juste avant coucher du soleil et lorsque les classes laisser sortir, une fête pour les habitants de Marrakech aura lieu. Ils seront invités à travers une “flashmob” -un phénomène des médias sociaux assemblage soudain groupes de personnes- à se joindre à l’entrée des jardins de la Ménara pour la parade d’un peuple. Il est l’occasion pour les citoyens de Marrakech pour exprimer leur engagement envers la planète d’une manière créative très originale. Le défilé sera intitulé «Le Grand Cycle de changement.” L’événement est organisé par la coopérative, Eclat de Lune-Awaln’art, bien connu pour ses événements festifs à Marrakech.

Plus de 150 artistes, une centaine de figurants, des marionnettes géantes, acrobates, échassiers africains et danseurs se promener le long du grand boulevard menant à Bab Ighli. Accompagné de cinquante ballons, tricycles décorés et des bobines géantes qu’ils vont suivre le long de la musique animée de percussionistes de batucada et un flotteur de musique sur laquelle un groupe jouera des airs de rock-marrakchi.

La soirée se poursuivra avec un spectacle de lumière à la Ménara à 19h30. Le spectacle visuel intégrera 4 éléments: le vent, le feu, l’eau, la terre. Ces images poétiques seront projetées sur des écrans situés au-dessus du bassin. Deux géants écrans larges de 30 mètres et un spectacle laser seront projetés à partir de la Ménara, le cinquième élément réel de ce spectacle.

Avant le spectacle de lumière plusieurs centaines de personnes -Membres de nombreuses délégations participant à COP22- participeront à un concerto classique interprété par le pianiste Merouane Benabdellah, un jeune virtuose marocain poursuit une brillante carrière internationale. Il accompagnera le spectacle de lumière sur Ménara et sur son bassin, le monument symbolique de la connaissance ancestrale de gestion de l’eau, choisie pour symboliser COP22 et au cœur de son identité visuelle.

Cent heures avant l’ouverture du tout nouveau site COP22 village Bab Ighli, maison de la Conférence sur le changement climatique de l’ONU, ces activités marquent une célébration par le Marocain de leur engagement dans la lutte contre le changement climatique et de l’intérêt pour le très attendu, COP d’action à Marrakech.

Laisser un commentaire