L’exposition Chine-Afrique, nouvelle plateforme pour la coopération industrielle

Une exposition à venir créera pour les entreprises chinoises et africaines une nouvelle plateforme afin de renforcer leur coopération en matière de capacité industrielle, a-t-on appris lundi d’officiels. Organisée par le Conseil chinois pour la promotion du commerce international (CCPCI), l’Exposition de coopération sur la capacité industrielle Chine-Afrique se déroulera du 13 au 16 décembre à Nairobi, au Kenya, selon Chen Zhou, vice-président du conseil lors d’une conférence de presse.

Les préparatifs de l’exposition, qui est organisée par la CCPCI en Afrique pour la première fois, sont dans l’ensemble terminés, a-t-il indiqué.

“Au total, 56 entreprises chinoises participeront à cette exposition afin de présenter des produits de haute qualité et des technologies avancées dans des domaines comme la construction de chemins de fer et de routes, les infrastructures, les télécommunications, la machinerie, la fabrication et la transformation de produits agricoles”, a précisé M. Chen.

“L’exposition fournira aux entreprises chinoises et africaines une nouvelle plateforme afin de mener une communication à grande échelle, d’approfondir la coopération, et d’encourager davantage de sociétés chinoises à entrer en Afrique et à améliorer le processus d’industrialisation de cette dernière”, a-t-il ajouté.

“Alors que l’Afrique possède de riches ressources naturelles et humaines et se trouve dans une période de démarrage de l’industrialisation, la Chine a les technologies, l’équipement, les talents et les fonds qui peuvent aider l’Afrique à réaliser un développement indépendant et durable”, a-t-il noté.

D’après Michael Kinyanjui, ambassadeur du Kenya en Chine, cette exposition vise à attirer les délégués locaux et régionaux de plus de 30 pays africains.

“Nous sommes persuadés que l’exposition fera avancer la collaboration Chine-Afrique dans le commerce, l’investissement ainsi que la coopération en matière d’industrialisation”, a déclaré M. Kinyanjui.

M. Chen a salué la coopération gagnant-gagnant menée entre la Chine et l’Afrique ces dernières années, évoquant la croissance rapide du commerce et des investissements.

Les deux parties ont enregistré une hausse du volume de leurs échanges de 19% en glissement annuel pour atteindre 85,3 milliards de dollars au premier semestre de l’année, alors que les investissements directs non-financiers des entreprises chinoises en Afrique ont crû de 22% sur un an à 1,6 milliards de dollars, a-t-il annoncé.

Le Fonds de développement Chine-Afrique, un fonds d’investissement en actions géré par la Banque de développement de Chine, a autorisé 4,5 milliards de dollars d’investissement dans 91 projets de 36 pays africains depuis sa création en 2007, a fait savoir Zhou Chao, vice-président du fonds.

“Avec des domaines d’investissement allant de la capacité industrielle et des infrastructures à l’énergie et l’agriculture, ces projets pourraient drainer plus de 20 milliards de dollars d’investissements de la part des sociétés chinoises après leur achèvement”, a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire