Le sommet de l’UA s’achève avec un appel à une forte collaboration entre les pays africains

Le sommet de l’UA s’achève avec un appel à une forte collaboration entre les pays africains

Le 29ème sommet de l’Union africaine (UA) s’est achevé mardi, avec un appel pour une plus grande collaboration entre les pays africains pour régler les problèmes régionaux et mondiaux.

Dans ses remarques de fermeture, le président de l’UA, Alpha Condé, qui est également président de la République de Guinée, a appelé à une forte collaboration et à la solidarité pour faire face aux problèmes de développement, de paix et de sécurité dans le continent.

M. Condé a souligné le besoin pour les pays africains de parler d’une seule voix, et la nécessité de faire face au terrorisme et aux migrations qui, selon lui, prennent les forces vitales de l’Afrique.

Au cours de la séance de clôture du sommet, deux officiels de l’UA ont prêté serment : le commissaire aux Affaires économiques originaire de Madagascar et un Camerounais nommé commissaire aux Ressources humaines, aux Sciences et Technologies.

Lors du sommet, les délibérations des chefs d’Etat africains ont porté sur certains problèmes épineux du continent, comme la réforme de l’UA et l’autonomie des jeunes.

La question du financement, essentielle pour l’ambition de l’UA de réformer le bloc pour garantir son indépendance financière et réduire sa dépendance excessive vis-à-vis des partenaires au développement, était un sujet important du sommet, d’après Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’UA.

Mais la réforme du financement de l’UA reste lente malgré les délibérations du sommet. M. Faki a expliqué que le comité spécialisé composé des ministres des Finances de 10 pays membres se penchera sur la mise en oeuvre de cette réforme.

M. Faki a également souligné les difficultés que rencontre le continent africain en matière de paix et de sécurité, précisant que “l’Afrique est devenue un théâtre pour les terroristes”.

“Malheureusement, des parties importantes de notre continent font face à des crises dans la Corne de l’Afrique, comme au Soudan du Sud, dans la région du Sahel, dans le bassin du lac Tchad et la région centrale de l’Afrique”, a-t-il déploré.

“Faire taire les armes”, grande initiative de l’UA pour mettre fin à toutes les guerres d’ici 2020 et déployer des efforts pour promouvoir une Afrique intégrée, prospère et pacifique, était également un sujet important du sommet, a fait savoir M. Faki.

Le sommet s’est déroulé sous le thème “Exploiter le dividende démographique en investissant dans la jeunesse”.

D’après M. Faki, des engagements forts ont été formulés pour promouvoir l’autonomie des jeunes sur le continent et réduire les effets des migrations sur les Africains.

Laisser un commentaire