Le Forum “Ibrahim Governance Week-End” appelle à prendre à bras-le-corps les problèmes auxquels sont confrontés les jeunes d’Afrique

Le Forum “Ibrahim Governance Week-End” appelle à prendre à bras-le-corps les problèmes auxquels sont confrontés les jeunes d’Afrique

Le Forum “Ibrahim Governance Week-End” a clos ses travaux, dimanche à Marrakech dans le sud du Maroc, après trois jours d’échanges autour de thématiques liées notamment au développement du continent africain.

Le Forum a réuni les participants issus de la sphère politique, du monde des affaires, des médias et de la société civile pour discuter de l’avenir de l’Afrique.

Lors de cet événement, la journée de samedi a été entièrement consacrée au Forum Ibrahim, durant laquelle plusieurs sessions sont organisées autour des thèmes liés à l’Afrique, notamment “Quelle croissance pour la jeunesse africaine : inclusive et créatrice d’emplois”, “un point de bascule pour l’Afrique” et “l’attrait de l’extrémisme violent et des migrations”.

Les participants ont lancé un appel pressant aux hommes politiques pour qu’ils prennent à bras-le-corps les différents problèmes auxquels sont confrontés les jeunes qui constituent une proie facile pour les recruteurs des groupes terroristes. Ils ont été unanimes à affirmer que le terrorisme et l’immigration sont des phénomènes intimement liés et que la majorité des migrants sont victimes du terrorisme. Ces deux phénomènes se nourrissent, entre autres, du chaos, du vide laissé par l’échec des Etats à satisfaire les attentes de leurs citoyens, de la corruption, de la pauvreté et du chômage, ont-ils ajouté.

Les intervenants se sont, par ailleurs, prononcés en faveur d’une réforme de l’ONU qui se contente jusqu’à présent de l’adoption de résolutions sans pour autant se pencher sur les mécanismes de leur mise en œuvre.

Cette grand-messe, événement phare de la Fondation Mo Ibrahim, est organisée chaque année dans une capitale africaine différente pour discuter des défis du leadership et de la gouvernance en Afrique. Elle vise à associer un public plus large au travers d’événements ouverts à tous au cours du week-end et mêlant musique, art et sport avec quelques-uns des meilleurs talents d’Afrique. L’édition de cette année revêt un caractère particulier, puisque la Fondation célèbre dix années d’efforts pour placer la gouvernance et le leadership au centre des débats autour du développement.

A cette occasion, le roi Mohammed VI du Maroc a adressé un message aux participants dans lequel il a réaffirmé qu'”une Afrique organisée, solidaire et portée par une gouvernance efficiente est en mesure d’offrir les biens politiques, économiques et sociaux auxquels aspirent légitimement ses habitants”.

Pour sa part, le président de la Fondation, Mo Ibrahim, a souligné que la bonne gouvernance est d’une importance cruciale dans la mesure où elle permet au continent d’évoluer, de progresser et de créer des emplois. Il avait, d’ailleurs, lancé dans ce sens, à travers sa Fondation, l’Indice Ibrahim de Gouvernance africaine (IIAG) qui consiste à proposer un tableau de bord permettant d’évaluer l’état de la gouvernance dans chacun des 54 pays africains.

Mo Ibrahim, homme d’affaires soudanais naturalisé britannique, avait revendu en 2005 son entreprise de téléphonie mobile Celtel, avant de créer en 2006 sa fondation, basée à Londres, qui se concentre sur l’état du leadership et de la gouvernance en Afrique. Créé en 2010, le Forum Ibrahim est une plateforme d’échanges de haut niveau traitant des principaux enjeux africains. Il convie des dirigeants politiques et des chefs d’entreprises du premier plan, des représentants de la société civile, des institutions multilatérales et régionales ainsi que les principaux partenaires internationaux de l’Afrique afin d’identifier des enjeux politiques spécifiques et des actions prioritaires.

Laisser un commentaire