L’Algérie décrète huit jours de deuil après le décès de Fidel Castro

L’Algérie décrète huit jours de deuil après le décès de Fidel Castro

L’Algérie a décrété samedi un deuil de huit jours à travers le territoire national, après le décès la veille de l’ancien président cubain Fidel Castro, a indiqué un communiqué de la présidence de la République, cité par l’agence officielle APS.

“Le président de la République, Monsieur Abdelaziz Bouteflika, a décrété samedi un deuil national de huit (08) jours sur l’ensemble du territoire national, à compter de dimanche 27 novembre 2016, à la suite du décès de l’ancien chef d’Etat cubain, Fidel Castro Ruz, leader historique de la Révolution cubaine”, précise-t-on de même source.

Par ailleurs, le président Bouteflika a adressé un message de condoléances au président du Conseil d’Etat et du Conseil des ministres cubain, Raul Castro Ruz, affirmant que ce décès était une “grande perte” pour le peuple algérien.

Dans son message, le président Bouteflika a témoigné qu’ “avec sa disparition (Fidel Castro), je perds personnellement, un ami et un compagnon de plus d’un demi-siècle. C’est aussi une grande perte pour le peuple algérien qui entretient une relation particulière avec El Commandante, faite de respect, d’admiration et d’affection mutuels”.

Evoquant la relation qui lie le défunt président à l’Algérie, M. Bouteflika a rappelé qu’ il s’agit d’ “une relation qui trouve aussi sa singularité dans le partage de quelques pages de l’histoire de la glorieuse lutte de libération nationale et dans lesquelles El Lider Maximo avait joué un rôle de premier plan aux côtés du peuple algérien”.

Fidel Castro est décédé vendredi à l’âge de 90 ans à La Havane. Les autorités cubaines ont décrété neuf jours de deuil national quelques heures après son décès.

Laisser un commentaire