G5 Sahel : 60 millions $ du Gouvernement américain pour lutter contre le terrorisme en Afrique

G5 Sahel : 60 millions $ du Gouvernement américain pour lutter contre le terrorisme en Afrique

C’est une victoire pour les Etats membres du G5 Sahel et leurs alliés. Les Etats-Unis vont verser plus de 60 millions de dollars (soit environ 50 millions d’euros) à la force conjointe du G5 Sahel (Mauritanie-Mali-Burkina Faso-Niger-Tchad) dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Depuis des mois, Paris milite pour que ce soutien entre dans un cadre onusien, et peut jubiler aujourd’hui devant cette décision des américains. L’administration Trump s’est toujours montrée réticente à se mêler à ce combat qui, même s’il se passe en Afrique, touche à la paix mondiale. Des pays comme la France, le Royaume Uni, ont toujours soutenu cette alliance pour le Sahel, zone la plus touchée par les actes terroristes en Afrique.

Les 60 millions de dollars (environs 50 millions d’euros), viennent à point nommé pour renforcer les capacités financières et matérielles des forces sur le terrain. Ce combat qui est devenu celui de toute la communauté internationale, demande un engagement de tous, car aujourd’hui personne n’est épargné par la menace terroriste, même pas les Etats-Unis. Pour le président français, Emmanuel Macron : «Le soutien de la communauté internationale pour la force conjointe se renforce lui aussi, comme en témoigne hier encore l’annonce d’un soutien bilatéral significatif des Américains. C’est aussi une avancée importante. Il faudra là en définir toutes les modalités. Nous allons poursuivre nos efforts, notre mobilisation conjointe, notamment dans la perspective de la conférence de soutien et de planification du 14 décembre à Bruxelles. Le succès de la force conjointe est une obligation collective dans le combat qui est le nôtre contre le terrorisme. »

L’annonce américaine a été faite par le secrétaire d’Etat américain, Rex Tillerson, juste avant une réunion ministérielle du Conseil de sécurité de l’ONU, consacrée à la consolidation de l’aide internationale à cette force ayant du mal à réunir le budget nécessaire à son fonctionnement. Son coût opérationnel est estimé à 423 millions d’euros par les partenaires africains. Mais Paris juge que la somme de 250 millions d’euros serait satisfaisante.

Les ministres des affaires étrangères des Etats du G5 Sahel, présent à Washington dans le cadre d’une rencontre avec les personnalités de haut niveau du Département d’Etat et du Département de la Défense américain, « se sont félicités » dans une déclaration commune du 01 er novembre, « des conclusions de la réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies, et ont salué l’annonce de la contribution du Gouvernement américain en faveur de la Force Conjointe du G5 Sahel. »

avec RFI

Laisser un commentaire