Cameroun : Un incendie ravage une partie de l’Assemblée nationale

Cameroun : Un incendie ravage une partie de l’Assemblée nationale

Un violent incendie a ravagé, dans la soirée du  jeudi 16 novembre 2017, une partie des bâtiments abritant le siège de l’Assemblée nationale du Cameroun à Yaoundé, alors que les députés sont actuellement réunis en session pour l’examen du budget 2018.

L’incendie, survenu aux environs de 21h, a consumé au moins quatre étages de la façade arrière du bâtiment principal de l’institution où sont logés les bureaux de son premier vice-président, son secrétaire général adjoint, du groupe parlementaire SDF (Social Democratic Front) principal parti d’opposition, des salles de commission et du personnel administratif, a-t-elle précisé.

Les dégâts matériels sont importants, apprend-on. Les causes du sinistre ne sont pour l’heure pas encore élucidées. Il aurait pu détruire tout l’édifice si les sapeurs-pompiers n’étaient pas rapidement intervenus.

” Cet incendie met l’Assemblée nationale en difficulté pendant que la session est en cours (…) Nous sommes convaincus que l’Etat prendra les dispositions pour que les choses reprennent assez vite “, a réagi le député Prosper Mérimé Merisseck au micro de la radio gouvernementale.

Cet incendie n’est pas le premier. Un autre avait déjà aussi ravagé plusieurs étages de la chambre basse du Parlement quelques jours avant l’ouverture d’une session parlementaire en 1995. A l’époque, une enquête avait été ouverte, mais ses résultats n’avaient jamais été communiqués à l’opinion publique.

Ce nouvel incendie survient au moment où le Cameroun est secoué par une grave crise sociopolitique depuis un an dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, les deux régions anglophones du pays, et les attaques terroristes menées depuis 2014 par la secte islamiste nigériane Boko Haram dans la région de l’Extrême-Nord.

Laisser un commentaire