Boko Haram : 14 soldats nigériens et 123 terroristes tués depuis juillet dernier

Boko Haram : 14 soldats nigériens et 123 terroristes tués depuis juillet dernier

Le ministère nigérien de la Défense a annoncé vendredi dans un communiqué que 123 terroristes avaient été tués dans une vaste opération de ratissage engagée par la force bilatérale mixte Tchad-Niger depuis le début du mois de juillet dans la région de Diffa (sud-est, proche de la frontière du Nigéria) à la suite de plusieurs attaques du groupe Boko Haram.

Au cours de la même opération, deux membres de Boko Haram ont été capturés et une importante quantité d’armes et de munitions saisies.

Par ailleurs, 14 militaires nigériens ont été tués et 29 autres blessés, selon le communiqué.

Ces opérations se sont déroulées en même temps que l’offensive de la force mixte Niger-Nigéria, qui a permis de libérer les localités de Damasak, Abagam et Gachagar.

Jeudi, l’armée nigérienne a libéré la localité nigériane de Malafatori, près de la ville nigérienne de Dosso, et n’a enregistré aucune perte, précise-t-on de même source.

La région de Diffa est le théâtre, depuis près de deux ans, d’attaques meurtrières de la secte terroriste à partir de ses positions nigérianes qui ont fait des centaines de victimes civiles et militaires nigériennes et des milliers de déplacés au Niger et au Nigéria.

Laisser un commentaire