Adoption d’une des recommandations phares du Forum Panafricain de la Jeunesse au 29e sommet de l’UA

Adoption d’une des recommandations phares du Forum Panafricain de la Jeunesse au 29e sommet de l’UA

Le 29e sommet de l’UA qui a débuté ce jour 3 juillet 2017 à Addis-Abeba a vu l’adoption d’une des recommandations phares du Forum Panafricain de la Jeunesse qui s’est tenu à N’Djamena du 29 juin au 1er juillet 2017. Il s’agit de l’opérationnalisation du fonds Africain pour le développement de la Jeunesse. Le Président Deby dans son adresse a tenu à rappeler qu’il se faisait le porte-parole de la jeunesse et rapportait ici leur parole telle qu’ils l’ont libellé. Il a lu à l’assemblée composée de ses pairs une sélection des recommandations pertinentes que les jeunes réunis à N’Djamena ont élaborées. Ils ont consigné la recommandation adoptée dans le sous-thème Emploi et entrepreneuriat, en ces termes :

Nous les jeunes Africains, empêchés de mener à bien nos projets d’entreprise, faute de ressources financières suffisantes, demandons :

“L’opérationnalisation d’ici janvier 2018 du fonds Africain pour le développement de la Jeunesse, tel qu’adopté par les Ministres Africains de la Jeunesse et le Conseil Exécutif de l’Union Africaine au Sommet de Kigali en juillet 2016. Un processus déjà en cours au niveau de l’Union Africaine, initiative déjà adoptée par les Ministres Africains de la Jeunesse et le Conseil Exécutif de l’Union Africaine au Sommet de Kigali en juillet 2016, pour lequel il ne reste plus que la décision des Chefs d’Etat pour son existence et nous souhaitons vivement que ce soit fait au Sommet de juillet 2017 de l’Union Africaine qui pointe à l’horizon. Ce Fonds servira à investir dans les projets qui transformeront la Jeunesse Africaine et apporteront un développement durable tel que stipulé dans la Charte Africaine de la Jeunesse et l’Agenda 2063 de l’Union Africaine. Il soutiendra également les programmes de développement de la Jeunesse tels que l’Entreprenariat des Jeunes tout en réduisant le chômage des jeunes et résoudre les questions migratoires qui affectent beaucoup les jeunes africains en ce moment. Prévoir également des subventions pour l’accès au financement qui est l’un des problèmes majeurs des jeunes ayant des projets entrepreneuriaux.”

Laisser un commentaire