Un sénateur français à la rencontre de la jeunesse entreprenante tchadienne à l’IFT

Un sénateur français à la rencontre de la jeunesse entreprenante tchadienne à l’IFT

 

Le Sénateur Honorifique français Jacques Legendre s’est offerte une journée marathon ce mardi 27 février 2018 à l’Institut Français du Tchad (IFT). Le sénateur a eu une demie-journée bien chargée à l’IFT; il est allé à la rencontre des jeunes entrepreneurs tchadiens dans différents domaines.

Le sénateur est arrivé à l’IFT à 9heures où l’attendait dans la salle de projection l’Association Espaces Verts du Sahel (EVS) pour un échange d’une trentaine de minutes sur le projet “Tchad2nosrêves” avec pour cette fois un accent mis sur les droits de l’Homme. Un exposé que le sénateur et sa délégation ont religieusement suivis avant quelques échanges avec les membres de l’association Espaces Verts du Sahel.

Directement à la descente des escaliers quittant la salle de projection de l’IFT, Le Sénateur a fait le tour des différents stands des jeunes entrepreneurs présents dans le hall de la salle de spectacle. On pouvait noter la présence d’une jeune représentation de la Chambre de Commerce, d’Industrie, d’Agriculture des Mines et d’Artisanat (CCIAMA); le styliste J-Rabel Couture, L’Association des Professionnels du Cinéma et de l’Audiovisuel (APCA), TECHNIDEV, Maison de la Petite Entreprise, l’Association “Goum Fauk”, Saomagazine, l’ONG Nirvana pour la Promotion de la Femme et de la Jeunesse Africaine etc. Tous ont eu droit à un temps convenable pour présenter leurs activités et échanger dessus avec le Sénateur.

Le Sénateur s’est ensuite rendu dans la médiathèque de l’IFT où un groupe composés d’une vingtaine de jeunes l’attendaient pour d’autres échanges à huit clos cette fois. La fin de ce marathon s’est fait en danse avec les jeunes enfants de la rue encadrés par la Compagnie Tchado Stars qui ont offert une prestation de danse à l’hôte de marque.

“L’initiative de l’IFT est venue à point nommé pour nous jeunes qui avons fait le choix de l’entrepreneuriat et de l’auto emploi (…) Nous en avons le plus besoin actuellement où le pays traverse une crise économique; nous qui n’abandonnons pas le défi socio-économique que nous impose actuellement le Tchad, ça fait plaisir de voir des yeux et des oreilles attentives à notre travail” Tels sont les propos recueillis auprès d’une des jeunes membres de l’association EVS qui résume très bien le bien fondé ce cette journée.

 

Laisser un commentaire